Aigrette garzette - Little Egret

RSPB

Taille : 65 cm   Envergure : 86 à 104 cm   Poids : 500 à 638 g

L’aigrette garzette est une aigrette petite et élégante, avec un cou mince, un bec noir fin et pointu et des pattes noires aux doigts jaunes. L’adulte en plumage nuptial a la face bleu-grisâtre et les lores rougeâtres. On peut voir deux plumes blanches longues et fines en arrière de la calotte, s’étendant de la nuque à la moitié du cou. Elle a aussi des aigrettes de longues plumes sur le haut de la poitrine,  ainsi que sur les scapulaires, allant en se recourbant sur la partie supérieure du corps. A cette période, la base de la mandibule inférieure est grisâtre. Les doigts sont jaune-orangé vif, même parfois rosâtres pour une courte durée.

En plumage d’hiver, le bec est noir, les lores sont grisâtres et les doigts sont jaunes pâle ou jaune-verdâtre. L’aigrette garzette à ce moment-là n’a pas les longues plumes de la nuque, ni les aigrettes sur son corps. Les yeux sont jaune pâle.

L’aigrette garzette fréquente une grande variété de zones humides ouvertes avec de l’eau douce, saumâtre ou salée peu profonde. Elle est visible sur les berges des fleuves et des lacs, dans les marais, les rizières, les zones inondées, les plages de sable, les vasières et les mangroves.

L’aigrette garzette chasse seule ou en petits groupes avec d’autres espèces d’Ardéidés, mais les oiseaux sont relativement éloignés les uns des autres, défendant agressivement leur zone de nourrissage.
Cet oiseau se nourrit principalement de créatures aquatiques telles qu’insectes, crustacés, petits poissons, amphibiens, mollusques, araignées, vers, reptiles et petits oiseaux. Il se nourrit pendant la journée en utilisant plusieurs techniques de pêche dont la plus classique montre l’oiseau remuant le sable ou la vase avec les doigts d’une seule patte afin d’effrayer les proies et ensuite, quand la proie est accessible, il la transperce ou la saisit avec son bec.

La saison de reproduction a lieu entre mars et juin dans le Paléarctique, mais elle peut varier selon la distribution géographique. 
L’aigrette garzette se reproduit dans des colonies avec d’autres espèces d’Ardéidés. Le nid est placé sur le sol ou dans une roselière, dans un arbre jusqu’à 20 mètres de hauteur, ou dans des buissons, mais toujours à proximité de l’eau ou sur l’eau. Le site du nid peut être situé dans des zones inondées ou sur des îles boisées, mais aussi dans la végétation des marais.