Bruant des roseaux - Reed bunting

RSPB

 

Taille 15 à 16 cm   Envergure 23 à 25 cm   Poids 16 à 25 g 

Pendant la saison de la reproduction, le plumage du mâle se reconnaît aisément à son collier blanc, à sa calotte et à sa bavette noires. Le reste du temps, ces couleurs sont plus ternes. Le bruant des roseaux ressemble un peu au moineau domestique, mais sa queue est bordée de blanc. Les mâles et femelles qui ne se reproduisent pas sont beaucoup moins distincts bien qu'il reste quelques traces de ces motifs : moustache blanche, du noir sur les côtés du menton et gorge blanche bien visibles. Pour le reste, il ressemble à un moineau coloré avec sur le dessus un mélange de rayures brunes, chamois et noires. Le dessous est gris et légèrement rayé de noir. La queue est foncée, avec les rectrices extérieures de la queue blanches, bien visibles en vol et lorsqu'il hoche la queue. Les jeunes sont semblables à la femelle, mais leur plumage a une teinte jaune.

Pendant la saison de reproduction, le bruant des roseaux est associé principalement aux espaces humides, mais depuis quelques années, il peut aussi visiter les jardins en hiver. Si le temps est mauvais, il se rendra parfois dans les jardins pour y prendre la nourriture disposée dans les mangeoires ou par terre au milieu des autres espèces, car ils se joignent fréquemment à des bandes de fringilles, ou d'autres granivores. Cependant il connaît une forte baisse de population, probablement la conséquence d'un manque de nourriture en hiver. La nuit, ces oiseaux se jugent dans les roselières. C'est pourquoi on a plus de chance de les rencontrer dans les jardins situés au bord de l'eau.

L'habitat du bruant des roseaux est essentiellement constitué par les phragmitaies des étangs, lacs et bords de cours d'eau. En période hivernale, où des populations nordiques viennent séjourner en France, on trouvera cet oiseau aussi en zones agricoles.

Le nid est généralement situé près des étangs, des marais, des lacs ou dans des champs, caché dans une touffe d'herbe ou au milieu des buissons. La femelle le construit avec des tiges et des feuilles, et le tapisse de duvet, de végétaux, de petites herbes et de fleurs de roseaux. Les parents détournent les prédateurs du nid et attirent leur attention en simulant une blessure et en courant avec les ailes déployées.