Les bouquetins - Spanish ibex

English
Coloriage

L'emblématique bouquetin a disparu des Pyrénées françaises en 1910 et des Pyrénées tout court en 2000 quand la dernière femelle a été tuée, non pas par des chasseurs, mais par la chute d'un arbre une nuit de tempête de l'autre côté de la frontière, en Aragon.
Ce parent trapu de la chèvre, dont le mâle de l'espèce pyrenaica (ou bouquetin ibérique) pèse jusqu'à 90 kilos et arbore d'imposantes cornes torsadées en lyre, a pourtant fait partie du patrimoine naturel des Pyrénées pendant des dizaines de milliers d'années. Il est représenté en nombre dans la grotte préhistorique de Niaux (Ariège), haut-lieu de l'art pariétal.
La surchasse, pour sa viande et pour le trophée recherché qu'il représentait, a eu raison de lui. Repéré, le bouquetin fait une proie facile. La stratégie de
fuite de ce caprin agile consiste à trouver refuge sur des parois abruptes où il est à l'abri de ses prédateurs, mais pas des fusils.
L'homme aujourd'hui se charge de "réparer" le dommage qu'il a causé, dit Gilles Perrol, directeur du Parc national des Pyrénées, qui porte le projet avec l'Etat et le Parc régional des Pyrénées ariégeoises. L'Etat a entrepris il y a plusieurs années de restaurer les bouquetins en France.