Traquet oreillard - Black eared wheatear

.

Taille 14 à 16cm   Envergure 25-27cm   Poids 15-22g 

Un peu plus svelte que le traquet motteux, avec une queue légèrement plus longue, le traquet oreillard affiche un croupion dont le blanc s'étend un peu plus haut sur le dos, ce qui renforce l'impression de longue queue en vol. La barre noire terminale de la queue est moins large que chez le traquet motteux, s'interrompant au niveau des rectrices internes. Des oiseaux à gorge blanche (oreillards) ou à gorge noire (stapazins) existent sur toute l'étendue de l'aire de distribution, même si les stapazins prédominent généralement dans la partie est.

Ce traquet localement commun niche sur les coteaux broussailleux et rocailleux et les affleurements rocheux des steppes. On le trouve localement dans les falaises côtières et les bâtiments de pierre en bordure des cultures.

Il affectionne généralement toutes sortes de paysages arides ouverts avec une légère couverture boisée.

La période de reproduction se déroule d'avril à juin en Algérie et en Tunisie, d'avril à mai en Espagne, début mai en Grèce et en avril en Arménie. Le nid est situé sur le sol, dans un trou peu profond, sous une pierre, dans la végétation épaisse ou à la base d'un buisson bien fourni. C'est une construction en forme de coupe garnie intérieurement de fines fibres végétales et de crins. La structure extérieure est composée principalement d'herbes et de mousses. La femelle pond 4 ou 5 oeufs de forme subelliptique, lisses et brillants. Leur couleur est bleu pâle, avec de fines marques brun rougeâtre formant un capuchon sur la partie la plus large. L'incubation, qui dure 13 ou 14 jours, est assurée par la femelle seule.

Les traquets oreillards se nourrissent presque exclusivement d'insectes qu'ils capturent surtout sur le sol nu ou dans la végétation basse. Ils repèrent habituellement leurs proies d'un perchoir. Leur poids léger leur permet de se poser sur des branches frêles qui ne sont pas accessibles par les traquets de taille supérieure. Ils effectuent aussi de brèves poursuites à partir de leur perchoir et ils attrapent les insectes au vol à la manière d'un gobemouche.