Vignemale

Le Vignemale et son sommet de Pique longue 3298m est le plus haut sommet Français des Pyrénées. Par le barrage d'Ossoue, c'est un fantastique parcours très varié, sentier, névés, corniche, grottes, glacier, crevasse puis escalade pour découvrir ce haut lieu mythique des Pyrénées. Il s'agit d'un parcours de haute montagne, pour les randonneurs expérimentés, biens équipés. La trace sur le glacier est en général bien marquée et évite les crevasses. Crampons, piolet et corde indispensables.

 

Accès voiture - De Gavarnie, prendre la route des Espécières et la quitter immédiatement sur la droite pour aller vers le barrage d'Ossoue.

Depart parking cabane de Milhas 1680m

Vignemale 3298m. Dénivelé 1618m.

Horaire 5h 30mn de montée – 9h au total. Époque conseillée début d'été.

Niveau - Pour les randonneurs expérimentés.

 

Carte IGN TOP 25 Vignemale Ossau Arrens Cauterets  n° 1647 OT

 

The parking area at the cabane de Milhas 1680m is the start of this classic hike to the highest peak of the French Pyrénées. The summit of the Vignemale 3298m is reached after crossing a glacier in 5h 30mns. Best attempted at the end of May (spring ) while the snow bridges are still quite thick. The vallée d'Ossoue is prone to avalanches a highly dangerous place in winter.

Crampons, ice hack and a rope are indispensable, do not attempt alone.

 



Les conditions météorologiques peuvent changer rapidement et passer brusquement de clémentes à difficiles, et ce, principalement en montagne où le vent est plus présent.

Les écarts de température dans une même journée peuvent être significatifs.

Avant votre départ, il est important de vous renseigner les prévisions météorologiques de la région visitée.

.



 

 

Quelques conseils avant de parti pour les amateurs de promenades et de courses en montagne. 

L'utilisation que vous pouvez faire des informations que vous trouverez sur cette page sont de votre propre responsabilité et n'engage que vous.

En randonnée, chacun est responsable de sa propre sécurité et du choix des chemins qu'il emprunte.

Histoire de la conquète du Vignemale

Le premier août 1792, des bergers érigent un signal au sommet du Montferrat sous les ordres de Louis-Philippe Reinhart Junker qui dirige une équipe de géodésiens chargés d'établir les limites de la frontière, et de définir l'altitude des sommets.
Le lendemain, 2 Août 1792, les mêmes bergers dont personne n'a retenu les noms dressent un autre signal au sommet de la Pique-Longue, sommet principal du Vignemale. Les premiers vainqueurs de ce sommet resteront donc anonymes..

Ce n'est que 45 ans plus tard, le 8 octobre 1837, qu'a lieu la première ascension "connue" du Vignemale par Henri Cazaux guide de Luz et son beau frère Bernard Guillembet.
L'année suivante, en 1838, va avoir lieu une compétition originale entre un homme et une femme d'exception, pour devenir la premère "personnalité" à gravir le Vignemale: Après un premier voyage dans les Pyrénées en 1830, Miss Ann Lister (1791-1840) y revient en 1838 avec une amie.
Elles arrivent à Luz le 09 juillet, ou Ann embauche son ancien guide Jean-Pierre Charles et Jean-Pierre Sajous. Miss Ann Lister à envie d'une grande aventure. Ainsi le 24 juillet, du sommet du Piméné, elle cherche un itinéraire pour aller au Vignemale, mais conclut qu'il est inaccessible par le coté français à cause du glacier.
Elle se rend à Gedre pour aller voir Cazaux, le seul à avoir atteint le sommet. Elle l'engage sur le champ et prépare l'ascension pour fin juillet.

Un concurrent sérieux se présente: le Prince de la Moskova. Il retient également Cazaux.
Lorsque Ann est informée des projets de son concurrent elle décide de partir immédiatement. Le lundi 06 août, malgré un temps maussade, elle prend le chemin du Vignemale avec les guides Cazaux, Guillembet (les deux premiers vainqueurs du Vignemale) Charles et Sanjou.
Ils passent une courte nuit dans la cabane de Saoussat Débat, et à 3 H la petite troupe part pour le Vignemale. Ils atteignent le sommet le 07 août 1838, par une voie qui sera injustement appelée "Voie du Prince de la Moskowa" (voir plus loin).
Cette voie longue et délicate n'est plus très fréquentée de nos jours. Miss Ann Lister rentre dans l'histoire du Pyrénéisme à 47 ans, en devenant la première femme et la première touriste qui atteint le sommet. Elle écrit son nom et ceux de ses guides sur une feuille qu'elle glisse dans une bouteille et ils descendent par la même voie.
Le col situé entre le pic de Cerbillona et le pic Central se nomme col Lady Lister en souvenir de cette ascension.
4 jours plus tard, le 11 août 1838, le prince de la Moskowa, avec son frère et son domestique, réussi la quatrième avec les guides Cazaux, Guillembet et Vincent de Luz, Baptiste Bareilles de Gavarnie et Jean Marie de Saint Sauveur.

Le 11 février 1869, première hivernale du Vignemale par le comte Henry Russell

( 1834-1909), Hippolyte et Henri Passet. C'est la première grande ascension hivernale effectuée en Europe.

Le 7 août 1889, première ascension du Vignemale par le Couloir de Gaube, formé de glace et de rochers instables, par Henri Brulle, Jean Bazillac, Célestin Passet, François Bernat-Salles et Roger de Monts.

La même année, Henry Russell loue symboliquement le Vignemale pour une durée de 99 ans. Il gravit le sommet plus de 35 fois, dont la dernière après 70 ans. Il se fait aménager 7 grottes dont certaines sont encore visibles.





Retour Randos